Girl-Talk

J’ai arrêté la pillule.

Bonjour Darling ! Aujourd’hui, on se retrouve concernant mon arrêt de la pilule contraceptive.
Cela fait presque un an du coup que j’ai arrêté la pilule contraceptive et je te fais mon bilan sur cette décision.

Je vais couper ça en 4 points :

Le moral.


Peu après l’arrêt de ma pilule, j’étais vraiment soulagée de ma décision et mon moral était au beau fixe… HAHAHAHA c’était sans savoir ce qui allait m’attendre. Les deux premiers mois ont été très compliqués, j’ai eu BEAUCOUP de sautes d’humeurs, et mes émotions AMPLIFIEES ! Cela s’est stabilisé vers le troisième mois et maintenant tout va pour le mieux, même si je remarque à l’approche de mes règles avoir des émotions beaucoup plus vives et plus intenses. Finalement, ça ne me dérange pas puisque je vis mes émotions pleinement et j’apprend à vivre avec ça, même si ce n’est pas toujours facile.

La libido.


C’est LA cause pour laquelle j’avais décidé d’arrêter la pilule, car je n’avais plus de libido, et ma gynéco de l’époque m’avais dis qu’il était impossible que cela vienne de ça. Directement après l’arrêt de ma pilule, c’est monté en flèche pendant quelques mois j’avais une libido AU MAX. Ensuite, pareil que le moral vers le troisième mois ça s’est stabilisé et j’ai maintenant une libido tout à fait normale.
Je peux confirmer aujourd’hui, qu’elle se trompait clairement.

Les règles.


Après l’arrêt de ma pilule, je n’ai pas remarqué de gros changements, hormis le fait que mes règles duraient un peu plus longtemps et étaient un peu plus intenses. C’est toujours le cas.
Un an après, elles ne sont assez régulières. Quand je traverse des grosses périodes de stress ou de fatigue, le planning est parfois chamboulé. Ça me force à être vraiment à l’écoute de mon corps, et de mes ressentis. J’utilise une application pour tenir le suivi de mes symptômes et douleurs. Personnellement, j’utilise « Clue », que je vous recommande.

La peau & le poids.


Quelques temps après, je n’ai constaté aucuns changements sur ces deux points. Sur le poids, c’est toujours le cas, toujours pas de changements de ce côté-là. Pour ce qui est de la peau, vers le deuxième mois, j’ai eu une grosse poussée d’acné. Je suis sujette à l’acné hormonale donc j’ai toujours eu des petites poussées pendant la période de règles. Au bout d’environs six mois de combat avec ma peau j’arrive enfin à voir le bout grâce à ma nouvelle routine skincare.

En résumé, il y eu pas mal de chamboulements, mais tout fini par se stabiliser et ont retrouve vite un train de vie « normal » sans prise d’hormones. Un an après, je ne regrette absolument pas ma décision. Je vis de vraies émotions et cela me permet d’écouter mon corps et d’être plus vigilante sur mes ressentis et humeurs.
Je ne pousse personne et ne blâme pas celles qui prennent la pilule. Cet article est là à titre informatif pour celles qui pourraient se poser des questions à ce sujet.

Si cet article t’a plu, je t’invite à le partager sur les réseaux sociaux.
Mon Instagram est toujours disponible à droite, si tu veux y jeter un œil.
A bientôt !  

Crédit photo : Pixabay

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *